2018 Horizons courtisans. Le retour d’exil

Journée d’étude organisée le samedi 24 mars 2018 par la Société des amis de Bussy-Rabutin, le château de Versailles et l’Université Bordeaux Montaigne (EA 4593 CLARE/CEREC)

9h15 Accueil

9h30 : Introduction par Myriam TSIMBIDY et Christophe BLANQUIE, université Bordeaux Montaigne (EA 4593 CLARE/CEREC) et Société des amis de Bussy-Rabutin

Présidence de séance : Mathieu DA VINHA, Centre de recherche du château de Versailles

9h50 : Comment Louis XIV utilise-t-il l’exil dans sa politique de cour ?, Julian Swann, Birkbeck – université de Londres

10h20 : La princesse des Ursins : retour d’exil et changement d’identité (1676-1686), Anne-Madeleine Goulet, Centre national de la recherche scienti que

10h50 : Discussion

11h10 : Pause

11h30 : Un retour d’exil entre tradition et rupture au cœur du Grand Siècle : le cas de Gaspard de Chavagnac dans ses Mémoires, Fadi El Hage, université Paris-Est Créteil Val de Marne

12h00 : Se faire espion pour rentrer en grâce : les deux exils du marquis de Saissac en Angleterre, Emmanuel Lemmée, Sorbonne universités

12h30 : Discussion

Présidence de séance : Alain VIALA, université d’Oxford

14h30 : Bussy-Rabutin, été 1673 : une grâce inattendue, Daniel-Henri Vincent, Société des amis de Bussy-Rabutin

15h00 : Paris-Quimper et retour : le jeu des retours d’exil dans les Lettres de Mme de Sévigné, Nicolas Garroté, université Paul-Valéry – Montpellier 3

15h30 : Discussion

15h50 : Pause

16h10 : Mlle de La Force : le retour d’exil comme une stratégie littéraire, Maria Neklyundova, École de sciences humaines, Académie russe de l’économie nationale et du service public (Moscou)

16h40 : Le curieux cas Lauzon, Claire Quaglia, université Paris Diderot – Paris 7

17h10 : Écrire en exil : les Œuvres mêlées de Saint-Évremond, Marine Roussillon, université d’Artois

17h40 : Discussion


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.